top of page
  • Photo du rédacteurIngrid

Ado autiste : sociable ou pas ?

Bonjour à toutes et à tous,


J’espère que vous allez bien et que vous avez passé de belles fêtes de fin d’année. Je profite de cette fin janvier un peu calme, pour vous écrire un peu.


“La solitude de l’ado autiste” est un sujet que je voulais aborder avec vous :

-pour partager avec vous ce qui se passe chez nous

-et pour échanger avec vous sur ce qui se passe chez vous.


Je m’inquiétais un peu au début de l’année scolaire pour notre aspergirl car elle a changé d’école : elle avait besoin d’un nouveau départ (je vous en parlerai dans un autre article prochainement) et d’un programme plus stimulant pour son cerveau atypique🤯. Du coup, nouvelle école, nouveaux professeurs et nouveaux camarades de classe - avec une difficulté supplémentaire : ils se connaissent tous depuis plusieurs années.

Me voici donc, un peu stressée pour ma grande princesse concernant son intégration. À la première rencontre « parents-profs », mon mari questionne ses enseignants pour savoir si ça se passe bien avec les autres ( mise à l’écart, problème…). Ils lui répondent que tout va bien, qu’elle travaille avec les autres … Ouf, ça a l’air de bien se passer même si pas beaucoup d’infos de sa part… Les ados…😩


Les premières semaines, elle m’écrit beaucoup pendant sa pause du midi : ici au canada, il n’y a pas de cantine mais une salle commune où les élèves mangent ce qu’ils apportent ou ce qu’ils ont commandé au traiteur et/ou à l’extérieur. J’en déduis qu’elle n’a pas vraiment d’amis avec qui partager sa pause. Et quand je lui demande si la journée s’est bien passée, j’ai juste droit à « Oui - ça a été ! » sans plus de détails.


Au fur et à mesure des semaines qui passent, elle ne nous parle pas plus que ça de ses camarades : à part pour dire qu’ils sont nuls, bêtes et inintéressants… Ça promet🫣 ! On s’interroge avec mon mari : y a t’il des soucis ? Mais, c’est à ce moment-là qu’elle nous parle d’aller à la bibliothèque avec une camarade pour un exposé… YES YES🥳🥳 ! Elle a l’air de s’intégrer…


Mais, il y a eu un souci avec cette camarade. Du coup, notre princesse a pris ses distances car c’était un peu toxique : elle nous en a parlé (ce qui est top !) et on l’a aidée à gérer ce conflit.


Et après, nous avons été vigilants et à l’écoute de notre fille pour voir s’il y avait un problème avec les autres ou si, bien au contraire, elle se faisait des ami(e)s.


Mais elle nous disait toujours la même chose : « Ils sont nuls, bêtes et inintéressants et ils ne parlent que de trucs chelous… »

Nous n’avons donc pas insisté et au rdv suivant avec sa psy, je lui en ai parlé afin qu’elle voit avec notre fille, si tout est ok à l’école, si elle ne se sentait pas seule… Et sa réponse m’a ôté un énorme stress :


« NON PAS DU TOUT ! ELLE LE VIT TRÈS BIEN ! » 🎉🎉


Sa psy m’a expliqué que beaucoup de jeunes autistes ( attention ça ne vaut pas pour tous les ados autistes !) se sentent bien seuls, à faire leurs trucs, leurs intérêts restreints car ils sont en décalage complet avec les jeunes de leur âge !

Ma fille n’a pas du tout les même centres d’intérêt que celles et ceux de sa classe : elle, c’est manga, dessin et jeux video… fantasy ! Et pas encore l’obsession de beaucoup de jeunes filles de 15 ans : se trouver un copain !😍🤪

De plus, elle se trouve même en décalage au niveau du comportement. Par exemple, elle est curieuse de beaucoup de sujets comme la politique ce qui n’est pas du tout le cas des élèves de sa classe…


Et sincèrement, on ne la sent pas affectée plus que ça par le fait de ne pas avoir d’ami(e)s dans sa nouvelle école. Elle a 2/3 amies hors de l’école avec qui elle discute sur les réseaux sociaux , par messages et ça lui convient. Je lui propose même parfois de faire venir sa meilleure amie à la maison mais elle me fait comprendre que ça ne l’intéresse pas plus que ça 😜. Discuter avec ses amies par message lui convient parfaitement même si elle est contente quand elle les voit pour les fêtes d’anniversaire,… Mais elle n’est pas en demande de ce genre de sortie. Après au fil du temps, elle discute un peu avec 1/2 filles de sa classe mais ça ne va pas plus loin. Et en plus, le système scolaire fait que ce n’est pas simple de se lier vraiment car les classes seront modifiées  fin janvier car ils changent de matières… Du coup, pour elle c’est positif car elle se dit qu’elle pourra trouver d’autres personnes avec qui discuter vu qu’elle aura “arts”. Mais si ça n’arrive pas ça ne changera pas grand chose pour elle !


Pour finir, l’essentiel est qu’elle n’en souffre pas et qu’elle vive bien la situation. Toutefois, on reste vigilants sur un potentiel sentiment négatif lié à la solitude, car on sait que chez les ados cela peut très mal tourner parfois et ce, très vite !


Et vous, votre ou vos ados autistes sont plutôt solitaires ou sociaux ? N’hésitez à partager votre expérience en commentaire ou en m’envoyant un message en privé !


J’espère que la reprise de janvier s’est bien passée pour tous vos petits et grands enfants atypiques et neurotypiques !


À bientôt et,


1…2…3… Partageons!!!!😊😊😊😊 Hello everyone,


I hope you're all well and had a wonderful holiday season. I'm taking advantage of this quiet end of January to write to you.


"The loneliness of the autistic teenager" is a subject I wanted to broach with you:

-to share with you what's going on at home

-and to discuss with you what's happening at your home.


I was a little worried at the start of the school year for our aspergirl because she changed schools: she needed a fresh start (I'll tell you about that in another article soon) and a more stimulating program for her atypical🤯 brain. So, new school, new teachers and new classmates - with an added difficulty: they all know each other for several years.

So I was a little stressed for my big princess about her integration. At the first "parent-teacher" meeting, my husband asked her teachers if things were going well with the others (being left out, problems...). They tell him that everything's fine, that she's working with others... It is going well, even if she's not giving us much details... Teenagers...😩


She wrote me a lot during her lunch break at the first few weeks: here in Canada, there's no canteen but a common room where students eat what they bring or what they've ordered from the caterer and/or outside. She doesn't have any friends to share her break with yet. And when I asked her if the day went well, all I got is "Yes - it did!" with no further details.


As the weeks pass, she doesn't tell us much more about her classmates except to say they're lame, stupid and uninteresting... That's promising🫣! My husband and I are wondering: are there any worries? But that's when she told us about going to the library with a friend for a talk... YES YES🥳🥳! She seems to be fitting in...


But there was a problem with this classmate. She told us about it (which is excellent!), and we helped her deal with the conflict.


After that, we kept a close eye on our daughter to see if there was a problem with the others or if, on the contrary, she was making friends.


But she always told us the same thing: "They're stupid and borring, and all they talk about is weird stuff...".

So we didn't insist, and at the next appointment with her therapist, I told her about it so she could see with our daughter if everything was okay at school and if she didn't feel alone... And her answer took away a considerable amount of stress:


"NOT AT ALL! SHE LIVES IT VERY WELL!" 🎉🎉


Her therapist explained to me that many young autistic people (note that this doesn't apply to all autistic teenagers!) feel good to be alone, doing their own thing, their restricted interests because they're entirely out of step with young people of their own age!

My daughter's interests are completely different from those of her classroom: she's into manga, drawing, video games... fantasy! And not yet the obsession of many 15-year-old girls: finding a boyfriend!😍🤪

What's more, she even finds herself out of step regarding behaviour. For example, she's curious about many subjects like politics, which is different for the students in her classroom...


And frankly, she's not affected by not having any friends at her new school. She has 2 or 3 friends outside the school with whom she chats on social networks and by message, and she's okay with that. Sometimes, I even suggest she bring her best friend to our house, but she tells me she's not interested in 😜. Chatting with her friends by message suits her perfectly, even if she's happy when she sees them for birthday parties,... But she's not in demand for this kind of outing. As time passes, she chats with 1 or 2 girls in her class, but that's as far as it goes.

Moreover, the school system means it takes work to bond, as the classes will be changed at the end of January because they're changing courses... So, for her, it's positive because she figures she'll be able to find other people to talk to, as she'll have "art courses." But if that doesn't happen, it won't make much of a difference for her!


Ultimately, the most important thing is that she doesn't suffer and lives well with the situation. However, we remain vigilant about potential negative feelings linked to loneliness because we know that with teenagers, things can sometimes go very bad, very quickly!


How about you? Are your autistic teens more solitary or social? Feel free to share your experience in the comments or by private message!


I hope January has gone well for all your atypical and neurotypical children!


See you soon,


1...2...3... Let's share!!!!😊😊😊😊 Ado autiste : sociable ou pas ? À publier



Bonjour à toutes et à tous,


J’espère que vous allez bien et que vous avez passé de belles fêtes de fin d’année. Je profite de cette fin janvier un peu calme, pour vous écrire un peu.


“La solitude de l’ado autiste” est un sujet que je voulais aborder avec vous :

-pour partager avec vous ce qui se passe chez nous

-et pour échanger avec vous sur ce qui se passe chez vous.


Je m’inquiétais un peu au début de l’année scolaire pour notre aspergirl car elle a changé d’école : elle avait besoin d’un nouveau départ (je vous en parlerai dans un autre article prochainement) et d’un programme plus stimulant pour son cerveau atypique🤯. Du coup, nouvelle école, nouveaux professeurs et nouveaux camarades de classe - avec une difficulté supplémentaire : ils se connaissent tous depuis plusieurs années.

Me voici donc, un peu stressée pour ma grande princesse concernant son intégration. À la première rencontre « parents-profs », mon mari questionne ses enseignants pour savoir si ça se passe bien avec les autres ( mise à l’écart, problème…). Ils lui répondent que tout va bien, qu’elle travaille avec les autres … Ouf, ça a l’air de bien se passer même si pas beaucoup d’infos de sa part… Les ados…😩


Les premières semaines, elle m’écrit beaucoup pendant sa pause du midi : ici au canada, il n’y a pas de cantine mais une salle commune où les élèves mangent ce qu’ils apportent ou ce qu’ils ont commandé au traiteur et/ou à l’extérieur. J’en déduis qu’elle n’a pas vraiment d’amis avec qui partager sa pause. Et quand je lui demande si la journée s’est bien passée, j’ai juste droit à « Oui - ça a été ! » sans plus de détails.


Au fur et à mesure des semaines qui passent, elle ne nous parle pas plus que ça de ses camarades : à part pour dire qu’ils sont nuls, bêtes et inintéressants… Ça promet🫣 ! On s’interroge avec mon mari : y a t’il des soucis ? Mais, c’est à ce moment-là qu’elle nous parle d’aller à la bibliothèque avec une camarade pour un exposé… YES YES🥳🥳 ! Elle a l’air de s’intégrer…


Mais, il y a eu un souci avec cette camarade. Du coup, notre princesse a pris ses distances car c’était un peu toxique : elle nous en a parlé (ce qui est top !) et on l’a aidée à gérer ce conflit.


Et après, nous avons été vigilants et à l’écoute de notre fille pour voir s’il y avait un problème avec les autres ou si, bien au contraire, elle se faisait des ami(e)s.


Mais elle nous disait toujours la même chose : « Ils sont nuls, bêtes et inintéressants et ils ne parlent que de trucs chelous… »

Nous n’avons donc pas insisté et au rdv suivant avec sa psy, je lui en ai parlé afin qu’elle voit avec notre fille, si tout est ok à l’école, si elle ne se sentait pas seule… Et sa réponse m’a ôté un énorme stress :


« NON PAS DU TOUT ! ELLE LE VIT TRÈS BIEN ! » 🎉🎉


Sa psy m’a expliqué que beaucoup de jeunes autistes ( attention ça ne vaut pas pour tous les ados autistes !) se sentent bien seuls, à faire leurs trucs, leurs intérêts restreints car ils sont en décalage complet avec les jeunes de leur âge !

Ma fille n’a pas du tout les même centres d’intérêt que celles et ceux de sa classe : elle, c’est manga, dessin et jeux video… fantasy ! Et pas encore l’obsession de beaucoup de jeunes filles de 15 ans : se trouver un copain !😍🤪

De plus, elle se trouve même en décalage au niveau du comportement. Par exemple, elle est curieuse de beaucoup de sujets comme la politique ce qui n’est pas du tout le cas des élèves de sa classe…


Et sincèrement, on ne la sent pas affectée plus que ça par le fait de ne pas avoir d’ami(e)s dans sa nouvelle école. Elle a 2/3 amies hors de l’école avec qui elle discute sur les réseaux sociaux , par messages et ça lui convient. Je lui propose même parfois de faire venir sa meilleure amie à la maison mais elle me fait comprendre que ça ne l’intéresse pas plus que ça 😜. Discuter avec ses amies par message lui convient parfaitement même si elle est contente quand elle les voit pour les fêtes d’anniversaire,… Mais elle n’est pas en demande de ce genre de sortie. Après au fil du temps, elle discute un peu avec 1/2 filles de sa classe mais ça ne va pas plus loin. Et en plus, le système scolaire fait que ce n’est pas simple de se lier vraiment car les classes seront modifiées  fin janvier car ils changent de matières… Du coup, pour elle c’est positif car elle se dit qu’elle pourra trouver d’autres personnes avec qui discuter vu qu’elle aura “arts”. Mais si ça n’arrive pas ça ne changera pas grand chose pour elle !


Pour finir, l’essentiel est qu’elle n’en souffre pas et qu’elle vive bien la situation. Toutefois, on reste vigilants sur un potentiel sentiment négatif lié à la solitude, car on sait que chez les ados cela peut très mal tourner parfois et ce, très vite !


Et vous, votre ou vos ados autistes sont plutôt solitaires ou sociaux ? N’hésitez à partager votre expérience en commentaire ou en m’envoyant un message en privé !


J’espère que la reprise de janvier s’est bien passée pour tous vos petits et grands enfants atypiques et neurotypiques !


À bientôt et,


1…2…3… Partageons!!!!😊😊😊😊

42 vues2 commentaires
bottom of page